Mahir Guven・Grand frère

 

Ce Prix littéraire, créé par les trois enfants de l’auteure de La Bicyclette bleue, récompense un premier roman. Il a été remis à Mahir Guven pour Grand frère lors de sa troisième édition, le 03 avril dernier.


Le jury était composé entre autres de Serge Joncour, Daniel Picouly, Marina Carrere d’Encausse, Gregoire Delacourt, David Foenkinos, Agnès Martin-Lugand... que des écrivains renommés qui ont eu le nez creux puisque le lauréat fait partie des quatre nommés au Goncourt du Premier roman qui sera décerné le 04 mai prochain ! Très envie de lire Ariane de Myriam Leroy @lareineleroy d’ailleurs !

Grand frère traite de sujets d’actualités. Grand frère, après quelques larcins est chauffeur de VTC. Petit frère, infirmier de formation, revient après trois ans d’absence de Syrie où il était parti à l’origine pour soigner les blessés au péril de sa vie. Le sujet est amené lentement mais sûrement. Attentants, embrigadement pour le djihâd, solitude dans les banlieues où l’amour et la sexualité se vivent dans des hôtels low-cost et où les pétards embrouillent le cerveau... Orphelins de mère, leur père d’origine syrienne tente tant bien que mal de faire pousser droit ses fils âgés de 30 ans et 28 ans, à sa manière.

Peu de livres permettent de se mettre dans la peau d’une nouvelle génération décriée par les médias. Pourtant l’envers du décor est passionnant. J’ai été touchée par les liens du sang entre ces deux frères si proches qui ont grandi collés l’un à l’autre mais que tout sépare a l’âge adulte. Les paradoxes d’une religion à laquelle le père n’adhère pas mais qui pourtant redonne espoir à ses fils sont très bien traités également. Le « créole du béton »  de Mahir Guven fait mouche ! Cf glossaire à la fin du livre pour les novices..!!

 
Grand frère.png