Sénèque・La vie heureuse

 

La vie heureuse, suivi de La brièveté de la vie, de Sénèque (4 av. J.-C. - 65 ap. J.-C.)


Je continue d’explorer l’œuvre de Sénèque, et j’adore. C’est bien simple ça ne me dérange pas du tout de lire et relire ses livres, j’aimerais connaître par cœur La vie heureuse... Au fait, avez-vous lu Lettres à Lucilius depuis mon dernier post ? Il le faut ! 

Concernant La vie heureuse : qu’est ce que la vie heureuse ? Sénèque appelle entre autres à ne se fier qu’à soi, à éviter les comparaisons inutiles ou de penser que ce qui convient au plus grand nombre est nécessairement ce qui vous convient aussi. Car c’est faux. Enfin, une vie qui tend vers la vertu, l’honnêteté, tend in fine à la vie heureuse. La volupté étant sans fin et appelant toujours à plus !

Concernant La brièveté de la vie : si un certain nombre d’années nous a été donné c’est bien que c’est ce qui était nécessaire. Ce qui rend la vie brève est donc le temps passé à mal l’employer, notamment en l’accordant trop facilement à des gens qui n’en valent pas la peine. Sous couvert que ce qu’ils demandent ne me pèse pas, ou pourrait me servir plus tard. Mais la vie c’est maintenant !! Et le temps notre bien le plus précieux et bien la seule chose sur laquelle nous avons une emprise. Brillant !


« La vie heureuse, c’est donc celle qui est en accord avec sa propre nature. »


« (...) nul ne peut être déclaré heureux s’il est en dehors de la vérité. »


« Cela fait votre affaire que personne ne paraisse un homme bien, comme si la vertu d’autrui était une dénonciation de vos fautes à tous. »


« La partie de la vie que nous vivons est courte. » Tout le reste, n’est pas de la vie, c’est du temps. »


« C’est de ce jour-ci qu’il te parle, de ce jour en train de fuir. »

 
 
200 pages chez  Arléa Collection Poche

« La vie heureuse, c’est donc celle qui est en accord avec sa propre nature. »